Photo 9 conseils des meilleures femmes du secteur informatique à ne pas rater

9 conseils des meilleures femmes du secteur informatique à ne pas rater


9 conseils des meilleures femmes du secteur informatique à ne pas rater

Depuis toujours, il existe un écart important entre les hommes et les femmes dans le monde des technologies de l'information. Cependant, cet écart se réduit rapidement.

L'an dernier, 20 % des dirigeants principaux de l'information du Fortune 500 étaient des femmes - une hausse de 16 % par rapport en 2017. Il y a plus de femmes que jamais dans les technologies de l'information et elles sont en train de changer la façon dont les entreprises fonctionnent.

Ces dirigeantes façonnent le secteur informatique tout en encourageant la diversité, l'innovation et la collaboration. Elles stimulent le progrès au sein de leur organisation et sont une source d'inspiration pour les futures dirigeantes du secteur.

Mais comment arrive-t-on au sommet du monde des technologies de l'information ? Nous avons recueilli les conseils de quelques-unes des plus grandes dirigeantes de l'informatique du monde pour le découvrir.

9 Femmes du secteur informatique et leurs conseils éprouvés

Ces femmes partagent ce qui les inspire dans leur carrière, ainsi que les objectifs qu'elles espèrent voir se réaliser par leurs équipes. Qu'il s'agisse de développement personnel ou de meilleures pratiques technologiques, leurs conseils ont de l'influence.

1) Marcy Klevorn (vice-présidente exécutive et présidente, Mobilité, chez Ford) - Encourager l'innovation

Marcy Klevorn a commencé sa carrière chez Ford en 1983 dans le département de télécommunications et a gravi les échelons.


Son influence chez Ford a été vitale. Elle supervise Ford dans :

Les applications d'affaires mondiales en informatique.

L'architecture

Les centres de données

L'hébergement Web

Les services d'infrastructure

Aujourd'hui vice-présidente exécutive et présidente de Mobility, Klevorn encourage ses employés à innover ensemble. Son investissement dans son équipe fait partie intégrante du succès continu de Ford.


"J'envoie un e-mail [à nos employés], pour que leurs supérieurs ne puissent pas y échapper. Le message est le suivant : vous êtes entièrement responsable de vous assurer que vos compétences soient à jour. De plus, nous voulons que les équipes aient le temps d'innover et de collaborer ensemble. Les gens sont notre ressource la plus importante."


2) Paula Tolliver (Corporate VP et CIO chez Intel) - Améliorez vos compétences en communication

Paula Tolliver dirige des milliers de professionnels en informatique dans le monde entier. Elle se spécialise dans la protection des actifs numériques et dirige également l'innovation en matière de technologies de l'information. Ses équipes travaillent à mettre en place la vision d'Intel en développant une technologie intelligente et connectée.

Tout au long de sa carrière de plus de 20 ans dans la technologie, Tolliver a mis à profit ses compétences en communication comme ressource précieuse. Elle attribue son succès à sa capacité d'adaptation et à ses qualités de leader.

"J'ai compris que les gens n'ont pas tous la même valeur, et j'ai appris à m'engager et à interagir en conséquence. En tant que leader, votre style doit changer avec les différents membres de l'équipe pour avoir un impact adéquat sur leur performance."


3) Kim Stevenson (SVP et GM Data Center Infrastructure chez Lenovo) - Value Diversity

Après avoir été COO et Corporate Vice President chez Intel, Kim Stevenson dirige maintenant l'équipe informatique chez Lenovo. Au cours de sa carrière, elle a œuvré à élever les attentes des entreprises en ce qui concerne les technologies informatiques tout en s'adaptant à l'évolution de l'industrie.

Stevenson est considéré comme une visionnaire de la technologie et a dirigé la transformation numérique de plusieurs entreprises. C'est en partie grâce à ses efforts en faveur de la diversité que ses équipes réussissent si bien.

"Si votre réseau n'est pas diversifié, vous n'obtiendrez pas un résultat diversifié. Tel est le défi, et nous devons tous - hommes et femmes - veiller à ce que les réseaux que nous créons soient diversifiés. Et que nous plaçons divers candidats à des postes décisionnels clés. Il ne s'agit pas seulement de la diversité des sexes, mais aussi de la diversité culturelle et de la diversité des idées. Ça s'applique à tout."


4) Pam Parisian (DSI chez AT&T) - Toujours se mettre au défi

Pam Parisian a travaillé sur la stratégie, la planification, la conception et le développement des technologies de l'information chez AT&T.

En tant que DSI, elle a dirigé l'évolution de l'entreprise. Par exemple, son équipe a contribué à la révolution de l'expérience en magasin d'AT&T. Ils ont mis en place des assistants de vente ambulants avec des iPads pour aider les clients.


Parisian a également dirigé un programme qui a retiré plus de 3 800 applications obsolètes chez AT&T. AT&T a ainsi économisé environ un milliard de dollars par an.

Sa capacité à relever les défis avec brio tout en aimant son travail a fait d'elle l'une des femmes les plus vénérées de la technologie.

"N'ayez pas peur de retrousser vos manches et de vous salir les mains. Prenez des risques en vous portant volontaire pour de grands défis incertains. Si de tels défis vous semblent insurmontables, faites les choses une étape à la fois. Ma carrière ne s'est pas limitée à apprendre des leçons précieuses. J'ai aussi passé un bon moment !"


5) Cynthia Stoddard (DSI chez Adobe) - Connaissez vos clients

Cynthia Stoddard supervise les équipes informatiques et d'exploitation du Cloud et dirige la stratégie globale d'Adobe. Vétéran de l'industrie informatique, Stoddard a mené plusieurs projets réussis au cours de sa carrière de plus de 25 ans et a remporté de nombreux prix.

Dans un récent article sur son blog, Cynthia a parlé de l'évolution du rôle de DSI, qui est passé de l'habilitation technologique à un leadership orienté client.

"Le rôle du DSI ne se limite pas à la mise en œuvre de la technologie, il s'agit d'être en contact avec le client. Faire de la rencontre avec les clients une priorité afin de discuter de leurs parcours, de leurs défis et de leurs meilleures pratiques. Ensuite, rapportez ces informations à l'équipe et à l'entreprise pour améliorer les processus internes et externes. Si les employés comprennent le parcours du client et les points faibles, ils peuvent créer de meilleures expériences."


6) Susan O'Day (vice-présidente exécutive et chef de l'information chez Disney) - Adoptez les technologies émergentes

L'expérience de Susan O'Day en matière de transformation technologique l'a menée dans une carrière d'innovation. Sa vision claire lui a permis d'être un leader efficace. Elle a mis en œuvre des programmes à l'échelle de l'entreprise conçus pour améliorer et perfectionner les opérations et les processus.


Elle excelle dans sa capacité à s'adapter au changement et à diriger son équipe dans des environnements en évolution rapide.

"Chez Disney, nous nous focalisons sur la[technologie]. Sans avoir peur de cette technologie ou du changement, mais en s'y aventurant et en allant vers l'avenir."

7) Sheila Jordan (Senior VP et DSI chez Symantec) - Focus sur l'hygiène numérique

Responsable de la stratégie informatique de l'éditeur de logiciels Symantec, Sheila Jordan veille à ce qu'ils gardent une longueur d'avance. Tout au long de sa carrière, elle a travaillé dans le but de stimuler la productivité et les partenariats d'affaires stratégiques.

Une chose qu'elle apprécie : la cybersécurité. Dans un article sur le blog de Symantec, elle a souligné l'importance de maintenir une hygiène numérique en gardant les systèmes à jour.

"Dans de nombreuses entreprises, surtout celles qui existent depuis 50, 60 ou 70 ans, il y a beaucoup d'applications et de technologies traditionnelles... Mon conseil : allez nettoyer cet environnement. La plupart des atteintes à la vie privée que nous avons constatées sont en partie dues à ces vieilles technologies. Comme l'environnement mondial change, les environnements existants n'offrent souvent pas la sécurité que les capacités d'aujourd'hui exigent, comme le support des programmes de télétravail sécurisés."

8) Michelle McKenna-Doyle (DSI à la NFL) - Conduire le changement en collaboration

Michelle McKenna-Doyle, qui a changé la donne dans le monde du sport, dirige la stratégie technologique de la Ligue nationale de football. Elle supervise également la prestation de services partagés et les activités technologiques. Elle a dirigé des projets dans les domaines du marketing, de la technologie, du développement des affaires, des opérations et des finances.

L'une des choses qu'elle souligne en tant que leader, c'est l'évolution numérique grâce à la collaboration.

"Si vous regardez la durée de vie d'un DSI dans une organisation, c'est souvent un des postes à durée de vie la plus courte. Je pense que c'est parce que c'est parce que vous conduisez généralement le changement, et si vous ne le conduisez pas de la bonne façon, en collaboration et du point de vue de votre client, c'est un raccourci vers la fin de votre carrière. Il faut apprendre à favoriser le progrès et non à l'entraver."


9) Maya Leibman (vice-présidente exécutive et chef de l'information chez American Airlines) - Prenez des risques responsables

Maya Leibman est responsable de tous les systèmes informatiques d'American Airlines. Cela comprend le développement de systèmes, l'infrastructure, l'exploitation et la stratégie.

Au cours de sa longue carrière au sein de l'entreprise, elle a dirigé diverses équipes de gestion des prix et du rendement, des systèmes technologiques et des équipes de gestion des relations avec la clientèle.

Leibman conseille aux autres dirigeants d'atténuer les risques tout en continuant d'innover et d'améliorer les processus. Dans une entrevue accordée à Business News Travel, elle a parlé de ses processus lors de la fusion d'American Airlines avec U.S. Airways.

"Tout au long de ce processus, nous réfléchissions à la réduction des risques et nous nous sommes focalisés sur ce point. Chaque question posée et chaque décision que nous devions prendre, nous nous demandions si nous allions augmenter ou réduire le risque associé à l'ensemble du programme.’’

L'histoire d’un DSI

Après avoir entendu les sages paroles de tant de femmes leaders visionnaires, vous vous demandez peut-être ce qu'il faut pour devenir DSI.

Pour commencer, la plupart des DSI sont bien formés. La moitié (51 %) des femmes en technologie de l'information détiennent au moins un diplôme d'études supérieures et 40 % ont un MBA. Malgré des niveaux d'éducation élevés, une enquête de l'ISACA de 2017 a révélé que les femmes sont encore sous-représentées et sous-payées dans tous les domaines de la technologie.


La détermination des femmes dans ces rôles n'est mise en évidence que par ces statistiques et cela montre qu'elles n'ont pas peur de saisir de nouvelles opportunités : Seulement 11 % d'entre eux sont restés dans la même entreprise pendant toute leur carrière.


Ça ne se limite pas à l'informatique

Les femmes du secteur des technologies de l'information contribuent régulièrement à la société : 40 % des DSI femmes du Fortune 500 siègent à un conseil d'administration sans but lucratif ou font du bénévolat à d'autres titres. Elles ont également des loisirs comme le golf, la lecture, la cuisine, le ski et les voyages.


Ces dirigeantes de la technologie sont intelligentes et inspirantes. En tirant parti de leurs compétences uniques, elles ont gravi les échelons pour réussir dans une industrie dominée par les hommes.

Même les communicateurs les plus efficaces peuvent bénéficier d'un logiciel de communication d'entreprise solide. Assurez-vous que votre entreprise peut faire de son mieux en utilisant la suite de communications d'affaires la plus efficace.